Travailler à la retraite

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Travailler à la retraite

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Tout retraité a le droit de travailler en cumulant emploi et retraite sous certaines conditions. La procédure est souple. Le cumul des revenus, selon votre situation, sera intégral ou partiel. Outre l'aspect financier, travailler pendant la retraite permet d'atténuer le choc que représente pour certains l'arrêt de toute activité professionnelle.

Poursuivez cette profession que vous appréciez, continuez d'évoluer dans un environnement professionnel et maintenez une vie sociale qui, trop souvent, disparaît à la retraite, ou voyez cela comme une période pendant laquelle vous allez transmettre tous vos savoir-faire et savoirs. Ce peut être également l'occasion de vous lancer dans un nouveau métier, sans risque. Mais, attention, profitez de cette période pour… préparer votre retraite.

Voici comment travailler à la retraite.

Zoom sur le travail à la retraite

Aujourd'hui, deux formules de travail pour les retraités sont possibles :

  • Cumul emploi-retraite : vous exercez une activité professionnelle tout en continuant à percevoir vos pensions de retraite de base et complémentaire.
  • Retraite progressive : vous continuez à travailler à temps partiel et quittez en douceur le monde du travail. Vous continuez à cumuler des droits pour la retraite définitive.

Ces dispositifs sont ouverts à tous les retraités, ex-salariés ou non salariés. Les activités professionnelles peuvent être sous forme salariée ou non salariée (indépendant, profession libérale, etc.). Profitez-en, c'est un bon moyen de réaliser un projet professionnel sans avoir de pression financière !

1. Cas 1 : optez pour le cumul emploi-retraite

Demandez le cumul emploi-retraite intégral (cumul des revenus intégral, sans limitation)

  • Vérifiez que vous remplissez les conditions en matière d'âge :
    • soit vous avez l'âge légal de départ à la retraite (entre 60 et 62 ans selon votre date de naissance) et vous remplissez les conditions pour obtenir une retraite sans abattement (vous avez le nombre de trimestres nécessaires) ;
    • soit vous avez l’âge d’obtention du taux plein (67 ans) sans condition de durée d’assurance (sans avoir nécessairement cumulé le nombre de trimestres nécessaires).
  • Demandez la liquidation de toutes vos pensions de retraite et allocations auprès des régimes de base et complémentaires, en France et à l’étranger.
  • Interrompez toute activité professionnelle avant de pouvoir demander un cumul emploi-retraite.
  • Fournissez à la caisse de retraite une lettre de demande selon ce modèle https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R37399

Bénéficiez du cumul emploi-retraite partiel

Si vous ne remplissez pas les conditions ci-dessus, vous pouvez bénéficier d'un cumul des revenus plafonné (professionnels + retraite). Si vous comptez travailler pour le même employeur, vous devez interrompre votre activité professionnelle pendant 6 mois. S'il s'agit d'un autre employeur, vous pouvez bénéficier du cumul dès le début de votre retraite.

Le cumul de votre salaire et de votre pension ne doit pas dépasser un certain plafond, égal :

  • soit à 1,6 fois le SMIC en vigueur (2 368,43 € par mois en 2017) ;
  • soit à la moyenne mensuelle des salaires perçus au cours de la période de référence.

Le montant pris en compte est le plus élevé des deux.

Impact sur les droits à la retraite

L'acquisition de nouveaux droits à la retraite varie en fonction de votre situation :

  • Si vous avez liquidé votre pension de retraite de base à partir de 2015, votre nouvelle activité professionnelle ne vous permet pas d'ouvrir de nouveaux droits à la retraite.
  • Si vous avez liquidé votre pension de retraite de base avant 2015, votre nouvelle activité professionnelle vous permet d'ouvrir de nouveaux droits à la retraite si les cotisations vieillesse sont versées auprès d'un nouveau régime de retraite.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Cas 2 : choisissez la retraite progressive

Vous avez l’âge légal de la retraite (entre 60 ans et 62 ans selon votre date de naissance), au moins 150 trimestres de travail validés et vous souhaitez continuer à exercer votre activité professionnelle à temps partiel. Vous continuez à cumuler des droits pour la retraite définitive et pouvez ainsi faire augmenter le montant de cette dernière. Pour être pris en compte par les caisses de retraite, la durée du temps partiel ne doit pas dépasser 80 % de la durée de travail légale ou conventionnelle appliquée au sein de l’entreprise.

Vous percevrez une fraction de votre pension de retraite en sus de votre salaire, en fonction de votre temps de travail. La fraction de la pension de retraite versée est calculée en fonction de la différence entre un versement à 100 % et le temps de votre activité par rapport à la durée de travail à temps plein qui s'applique dans votre entreprise.

Parlez de votre projet de retraite à votre employeur, puis, si vous remplissez les conditions ci-dessus, fournissez à votre caisse de retraite, avec votre demande de retraite progressive, les pièces suivantes :

  • votre ou vos contrats de travail à temps partiel à la date d'effet de la retraite progressive ;
  • une déclaration sur l'honneur attestant que vous n'exercez pas d'autre activité professionnelle que celle ouvrant droit à la retraite progressive ;
  • un justificatif de non-activité si vous exerciez une ou plusieurs activités non salariées (certificat de radiation du RCS ou attestation de radiation de votre ordre professionnel…) ;
  • vos bulletins de salaire des 12 mois civils précédant la date de votre demande ;
  • une attestation de votre employeur mentionnant la durée du travail à temps plein applicable à l'entreprise (sauf pour les salariés des particuliers employeurs).

Suivez la même procédure, pour faire une demande de retraite progressive si vous adhériez au régime de retraite agricole, des professions libérales ou des indépendants.

Tant que vous répondez aux conditions, vous pouvez poursuivre votre activité. Un questionnaire de contrôle de temps de travail vous sera envoyé tous les ans. Répondez-y pour maintenir vos droits.

Lire l'article Ooreka

2. Faites les démarches pour travailler à la retraite

Prévenez votre caisse de retraite dès le mois suivant la date de votre reprise d'activité et fournissez les éléments suivants :

  • nom et adresse de l'employeur ;
  • date de début de l'activité ;
  • montant et nature des revenus professionnels, ainsi que le ou les régimes de sécurité sociale auxquels vous êtes affilié à ce titre ;
  • bulletins de salaire (ou, si vous avez une une activité non salariée, tout document justificatif des revenus perçus durant la période concernée) ;
  • nom et adresse des autres organismes de retraite de salariés, de base et complémentaires, qui vous versent une pension.
Retraite

Retraite : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Les différentes caisses et les revenus complémentaires
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Salariés du privé

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider