Fonctionnaires : bénéficier d'une retraite à taux plein

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2018

Sommaire

  • Étape 1 : Vérifiez que vous réunissez le nombre de trimestres nécessaire
  • Étape 2 : Vérifiez que vous avez l'âge légal
  • Étape 3 : Vérifiez si vous avez le droit à une dérogation
Fonctionnaires : bénéficier d'une retraite à taux plein

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Pour bénéficier d'une retraite à taux plein, les agents de la fonction publique doivent en premier lieu réunir le nombre de trimestres de cotisation nécessaires.

Une fois cette condition réunie, la pension sans décote ne pourra être obtenue qu'à partir d'une certaine date, qui diffère selon que l'intéressé soit actif ou sédentaire.

Et bien sûr, des dérogations peuvent être accordées dans certains cas.

Vous êtes fonctionnaire titulaire ? Voici comment bénéficier d’une retraite à taux plein.

1. Vérifiez que vous réunissez le nombre de trimestres nécessaire

Contactez votre caisse de retraite

Si vous ne savez pas où vous adresser, recherchez le nom et les coordonnées de votre caisse de retraite.

Vérifiez que vous avez suffisamment cotisé

  • Si vous êtes né en 1973 ou après, vous devez avoir cotisé 43 ans soit 172 trimestres.
  • En 1970, 1971 et 1972, vous devez avoir cotisé 42 ans et 9 mois soit 171 trimestres.
  • En 1967, 1968 et 1969, vous devez avoir cotisé 42 ans et 6 mois soit 170 trimestres.
  • En 1964, 1965 et 1966, vous devez avoir cotisé 42 ans et 3 mois soit 169 trimestres.
  • En 1961, 1962 et 1963, vous devez avoir cotisé 42 ans soit 168 trimestres.
  • En 1958, 1959 et 1960, vous devez avoir cotisé 41 ans et 9 mois soit 167 trimestres.
  • En 1955, 1956 et 1957, vous devez avoir cotisé 41 ans et 6 mois soit 166 trimestres.
  • En 1954 et 1953, vous devez avoir cotisé 41 ans et 3 mois soit 165 trimestres.
  • En 1952, vous devez avoir cotisé 41 ans soit 164 trimestres.
  • En 1951, 40 ans et 9 mois de cotisations pour 163 trimestres.
  • En 1950, 40 ans et 6 mois de cotisations pour 162 trimestres.
  • En 1949, 40 ans et 3 mois de cotisations pour 161 trimestres.
  • En 1948 et avant, vous devez avoir cotisé 40 ans soit 160 trimestres.

2. Vérifiez que vous avez l'âge légal

Si vous êtes fonctionnaire de catégorie active

  • Si vous êtes né en 1960 ou après, vous pourrez partir en retraite dès le 1er janvier 2022, à l'âge de 62 ans.
  • En 1959, ce sera à partir du 1er août 2020, à l'âge de 61 ans et 7 mois.
  • En 1958, ce sera à partir du 1er mars 2019, à l'âge de 61 ans et 2 mois.
  • En 1957, ce sera à partir du 1er octobre 2017, à l'âge de 60 ans et 9 mois.
  • Entre le 1er juillet 1956 et le 31 décembre 1956, ce sera à partir du 1er novembre 2016, à l'âge de 60 ans et 4 mois.
  • Avant le 1er juillet 1956, ce sera le jour de votre 60ème anniversaire.

Si vous êtes fonctionnaire de catégorie sédentaire

  • Si vous êtes né en 1955 ou après, vous pourrez partir en retraite dès le 1er janvier 2022, à l'âge de 67 ans.
  • En 1954, ce sera à partir du 1er août 2020, à l'âge de 66 ans et 7 mois.
  • En 1953, ce sera à partir du 1er mars 2019, à l'âge de 66 ans et 2 mois.
  • En 1952, ce sera à partir du 1er octobre 2017, à l'âge de 65 ans et 9 mois.
  • Entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951, ce sera à partir du 1er novembre 2016, à l'âge de 65 ans et 4 mois.
  • Avant le 1er juillet 1951, vous pourrez partir en retraite le jour de votre 65ème anniversaire.

3. Vérifiez si vous avez le droit à une dérogation

Il vous est peut-être possible de partir en retraite à taux plein avant l'âge légal si vous remplissez une des conditions suivantes.

Enfants handicapés

  • Si vous avez apporté une aide humaine à votre enfant titulaire de la prestation de compensation du handicap.
  • Si vous avez élevé un enfant de moins de 20 ans souffrant d'un handicap d'au moins 80 %.

Interruption d'activité professionnelle

Vous avez assisté un membre de votre famille en tant qu'aidant familial pendant au moins 30 mois consécutifs.

Handicap

Vous souffrez d'un handicap permanent d'au moins 50 %.

Interruption d'activité professionnelle pour élever un enfant

Deux cas d’interruption d’activité professionnelle pour élever un enfant vous donnent droit à une dérogation.

Premier cas :

  • Vous êtes né entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955 inclus.
  • Vous avez élevé au moins 3 enfants.
  • Vous avez cessé totalement votre activité pour élever au moins l'un des trois enfants au cours des trois années suivant sa naissance ou son adoption.

Deuxième cas :

  • Vous avez réduit votre activité professionnelle pendant les 3 années suivant la naissance ou l'adoption d'au moins l'un des 3 enfants :
    • à 50 % pendant 2 ans ;
    • à 60 % pendant 1 an et 8 mois ;
    • à 70 % pendant 1 an et 5 mois.
  • Vous avez cotisé au moins 8 trimestres durant les 2 années précédant la naissance ou l'adoption de l'enfant pour lequel vous avez interrompu votre activité professionnelle.

Retraite : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Les différentes caisses et les revenus complémentaires
Télécharger mon guide
Retraite

Aussi dans la rubrique :

Fonctionnaires

Sommaire