Fermer

Entretenir et réparer

Sommaire

  • Qu'est-ce qu'une retraite à taux plein ?
  • Pourquoi une retraite à taux plein ?
  • Retraite à taux plein : comment est calculée la pension de retraite ?
  • Que dit la loi pour une retraite à taux plein ?
  • La retraite à taux plein sans durée d'assurance exigée
  • Le montant de la pension retraite à taux plein
Retraite à taux plein

La retraite par répartition est le système retenu par la France, elle est obligatoire et collective.

Préparer son départ à la retraite est une chose très importante à ne pas négliger pour partir dans les meilleures conditions possible.

Qu'est-ce qu'une retraite à taux plein ?

Une retraite à taux plein est une retraite bénéficiant d'un taux maximal de calcul d'une retraite.

En fait, c'est la durée d'assurance requise totalisée par l'assuré pour partir à un certain âge à la retraite tous régimes confondus. Le salarié a donc suffisamment d'années auprès de sa caisse de retraite pour obtenir sa retraite à taux plein.

Pourquoi une retraite à taux plein ?

Pour les salariés du privé nés en 1948 et après, votre pension de retraite est calculée au taux de 50 % sur les 25 meilleures années de salaire à la seule condition que vous validiez le nombre de trimestres requis pour le taux plein.

Pour les salariés du public, le taux plein est de 75 % voire 80 % avec les bonifications.

La pension à taux plein garantit également le fait de percevoir un minimum de retraite appelé aussi « minimum contributif ».

Si vous ne disposez pas du nombre de trimestres nécessaires à taux plein pour avoir droit à une pension de retraite à taux plein, votre pension subira une décote, le taux sera donc calculé à un taux réduit.

Retraite à taux plein : comment est calculée la pension de retraite ?

Montant de la pension

Le montant de la pension de retraite dépend :

  • du nombre d'années cotisées ;
  • du salaire annuel moyen (SAM) ;
  • de l'âge du départ à la retraite.

La retraite à taux plein dépend de la durée d'assurance qui est déterminée en fonction des périodes durant lesquelles l'assuré a cotisé au régime général de la Sécurité sociale. Il peut aussi avoir cotisé à d'autres régimes obligatoires, en tant que commerçant ou artisan.

Majoration de la durée d'assurance

Les majorations pour enfant ont été modifiées depuis le 1er avril 2010, trois nouvelles majorations ont été créées dont on peut en bénéficier sous certaines conditions :

  • la majoration maternité ;
  • la majoration éducation ;
  • la majoration adoption.

Que dit la loi pour une retraite à taux plein ?

Le dispositif d'allongement de la durée de cotisation (ou durée d'assurance) a été modifié par la loi du 9 novembre 2010 puis plus récemment par la loi du 21 janvier 2014.

  • Relèvement de l'âge légal de la retraite à 62 ans pour les personnes nées en 1955 et au-delà.
  • Augmentation de la durée d'assurance requise pour l'obtention d'une retraite à taux plein. Cette augmentation concerne les personnes nées à compter de 1953 et est de :
    • 165 trimestres pour les générations nées entre 1953 et 1954 ;
    • 166 trimestres pour les générations nées entre 1955 et 1957 ;
    • 167 trimestres pour les générations nées entre 1958 et 1960 ;
    • 168 trimestres pour les générations nées entre 1961 et 1963 ;
    • 169 trimestres pour les générations nées entre 1964 et 1966 ;
    • 170 trimestres pour les générations nées entre le 1967 et 1969 ;
    • 171 trimestres pour les générations nées entre 1970 et 1972 ;
    • 172 trimestres pour les générations nées à partir du 1er janvier 1973.
  • Bénéfice du taux plein relevé de 65 à 67 ans pour les personnes n'ayant pas validé assez de trimestres pour la retraite.
  • La liquidation de la retraite à 60 ans possible, quel que soit le nombre de trimestres validés pour ceux qui justifient d'un taux d'incapacité permanente d'au moins 10 % lié à la pénibilité du travail.
  • Un départ en retraite anticipée à 60 ans reste également possible en cas de carrière longue, les conditions ayant par ailleurs été assouplies par le décret du 3 juillet 2012.

La retraite à taux plein sans durée d'assurance exigée

Le taux plein est maintenu à 65 ans sans la durée d'assurance exigée, à certaines catégories de personnes qui ont des difficultés à obtenir une carrière complète, à savoir :

Le taux plein est maintenu à certaines conditions entre 60 et 67 ans dans les cas suivants :

  • titulaire d'une pension d'invalidité ;
  • inapte au travail (médicalement constatée de 50 %) ;
  • ancien combattant, prisonnier de guerre, déporté ou interné ;
  • mère de famille ouvrière de 3 enfants justifiant de 120 trimestres et d'un travail ouvrier de 5 années ;
  • retraite anticipée pour pénibilité ;
  • retraite anticipée à 60 ans (travailleur handicapé, ou longue carrière).

Le montant de la pension retraite à taux plein

Le montant de la retraite à taux plein est établi selon la formule suivante :

  • SAM (salaire annuel moyen) × taux × (D1/D2) ;
  • D1 = durée d'assurance réelle dans le régime général ;
  • D2 = durée d'assurance prise en compte dans le régime général ;
  • Taux plein = 50 % du SAM.
  • SAM × 50 × (165/165)
  • Le SAM est égal aux 25 meilleures années, sa pension sera donc à taux plein, soit 50 % de son SAM.

Il faut savoir qu'à 67 ans, on touche la retraite à taux plein, mais proportionnellement au nombre de trimestres cotisés.

Le montant maximal de retraite de base que l'on peut toucher représente la moitié du plafond de la sécurité sociale de l'année où l'on prend sa retraite.

Pour 2018 le montant est de 1 655,50 € par mois, car le montant mensuel du plafond de la Sécurité sociale est de 3 311 € au 1er janvier 2018.

Pour 2017, le montant était de 1 634,5 € par mois, car le montant mensuel du plafond de la sécurité sociale était de 3 269 € au 1er janvier 2017.

Le montant minimal de la pension pour une personne pouvant prétendre à une retraite à taux plein ne peut pas être inférieur à 634,66 € par mois (depuis le 1er janvier 2018) pour une durée d'assurance au moins égale à la durée de référence.

Trouver les spécialistes pour votre projet

Demander des devis

Merci de renseigner vos objectifs.

Merci de renseigner vos objectifs.

Merci de préciser votre demande.

Merci de préciser le nom de votre animal.

Merci de préciser votre code postal.

Merci de préciser le délai de réalisation du projet.

Ces articles concernent aussi l'étape "Salariés du privé" :

Voir les 81 articles