Épargne retraite

À jour en Août 2017

Écrit par les experts Ooreka

Le système de retraite français est la retraite par répartition qui ne permet pas, pour beaucoup d'entre nous, de bénéficier d'une retraite convenable permettant d'en profiter dans de bonnes conditions.

C'est pour cela qu'il est conseillé de prévoir un complément retraite pour conserver un pouvoir d'achat correct.

Qu'est-ce que l'épargne retraite ?

Il est important pour le futur retraité de construire son épargne retraite sur du long terme, tout en étant capable de faire face aux divers imprévus ou incidents de la vie.

Épargne retraite

De ce fait, il existe différents compléments de retraite qui permettent de se créer une rente supplémentaire à additionner à la pension retraite de base et la complémentaire, à savoir :

Épargne retraite : qu'est-ce qu'un PEA ?

C'est un plan d'épargne qui facilite l'investissement boursier.

Le PEA (Plan Épargne en Actions) est exonéré d'impôt après 5 ans, mais pas du prélèvement social.

Il existe sur le marché deux types de PEA :

  • le PEA bancaire, le plus répandu disposant d'un compte espèces et d'un compte titres. Il a pour objectif de constituer et de gérer un portefeuille d'actions françaises et européennes, tout en bénéficiant annuellement d'avantages fiscaux ;
  • le PEA assurance qui permet un contrat de capitalisation.

Il convient également de différencier le PEA classique du PEA PME-ETI. Les différences entre ces 2 types de PEA sont :

  • le plafond ;
  • le type de titres éligibles.

Tout contribuable ouvrant un PEA doit avoir son domicile fiscal en France. Le PEA est individuel, ce qui veut dire, un seul PEA par souscripteur ou deux pour un couple marié.

Bon à savoir : un PEA ne peut pas être ouvert au nom d'un enfant mineur ou d'un enfant majeur rattaché au foyer fiscal du souscripteur.

Comment fonctionne le PEA ?

  • La durée du PEA n'est pas limitée, cependant il faut attendre 5 ans pour bénéficier d'avantages fiscaux.
  • Les versements sont libres et peuvent être effectués par chèque, virement ou dépôt d'espèces.
  • Le montant des dépôts ne peut pas dépasser 150 000 € par PEA classique et 75 000 € par PEA PME-ETI.
  • Le compte espèces d'un PEA ne peut pas être débiteur.
  • Les sommes détenues sur le compte espèces ne sont pas rémunérées, les disponibilités, quant à elles, peuvent être placées sur des OPCVM.
  • Pas d'obligation légale d'un minimum de versement à la souscription. La date du 1er versement sera la date retenue comme date d'ouverture du PEA pour les services fiscaux.
  • Le PEA peut être transféré dans un autre établissement, attention, les frais appliqués sont variables en fonction des établissements financiers et sont souvent très élevés.
  • La sortie peut se faire en capital ou en rente viagère.

La sortie du PEA et la fiscalité

  • Vous clôturez votre PEA avant 5 ans :
    • les plus-values sont imposables comme les plus-values des valeurs mobilières ;
    • la totalité des gains est soumise à l'impôt :
      • avant 2 ans : taux de 22,5 %. La clôture du PEA doit être déclarée avec le formulaire fiscal 2074 ;
      • entre 2 et 5 ans : taux d'imposition de 19 %.
  • Entre 5 et 8 ans : les plus-values ne sont pas imposables, mais subiront les prélèvements fiscaux.

Certaines dispositions permettent de ne pas subir l'imposition, comme : le décès du titulaire, départ du contribuable à l'étranger, etc. Renseignez-vous auprès de votre conseiller financier.

Épargne retraite : qu'est-ce que l'assurance-vie ?

L'assurance-vie est conçue pour organiser la transmission du patrimoine et elle offre de nombreux avantages :

  • Les montants de la périodicité sont libres sur les versements.
  • C'est une épargne de sûreté à moyen et long terme.
  • Son rendement est d'environ 3 % par an.

Il existe 3 contrats différents d'assurance-vie :

  • le contrat multisupport au choix de l'épargnant = prise de risques ;
  • le contrat en unités de compte : les fonds investis prennent la forme :
    • d'actions ;
    • d'obligations ;
    • de parts d'OPCVM...
  • le monosupport en euros est une épargne en capital avec des fonds en euros.

On peut souscrire ces contrats auprès d'une banque, assureurs, mutuelle, caisse de retraite complémentaire, sites internet. Toutefois, n'hésitez pas à comparer les différents produits avant de signer votre contrat.

La fiscalité de l'assurance-vie

Age du contrat Imposition des plus-values assurance-vie Prélèvements sociaux
Contrat de moins de 4 ans Au choix : prélèvement forfaitaire libératoire de 35 % ou imposition sur le revenu 15,50 %
Contrat entre 4 et 8 ans Prélèvement forfaitaire libératoire de 15 % ou imposition sur le revenu 15,50 %
Plus de 8 ans Prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5 % qui donne droit à un avoir fiscal de même montant dans la limite de 4 600 € (9 200 € pour un couple) ou imposition sur le revenu : intégration dans le revenu imposable après abattement (4 600 € ou 9 200 € pour un couple) 15,50 %

L'exonération des plus-values : le rachat du contrat d'assurance-vie est exonéré d'impôt sur les plus-values et ce quelque soit la durée du contrat, dans les cas suivants :

  • liquidation judiciaire du souscripteur ;
  • licenciement du souscripteur ;
  • mise en retraite anticipée du souscripteur ou de son conjoint ;
  • invalidité du souscripteur ou du conjoint.

L'inconvénient de l'assurance-vie

Le contrat de l'assurance-vie doit être conservé plusieurs années pour amortir les frais d'entrée et optimiser sa fiscalité.

Épargne retraite : l'investissement locatif

L'achat d'un bien immobilier est un investissement locatif qui a pour objectif principal d'offrir un revenu régulier sous forme de loyers comme le dispositif Pinel ou précédemment Duflot et Scellier.

Il permet aussi de rembourser tout ou partie du prêt effectué pour financer l'achat.

Investissement locatif en Pinel (depuis septembre 2014)

Ce dispositif s'adresse à tous ceux qui souhaitent investir dans un logement pour le louer. Il est alors possible de déduire 12, 18 ou 21 % du prix du bien de ses impôts. Cette déduction va même de 23 à 32 % en outre-mer.

Ce type d'investissement locatif doit répondre à certaines exigences :

  • logement neuf qui respecte un niveau de performance énergétique global ;
  • logement loué pendant une période minimale de 6, 9 ou 12 ans en tant que résidence principale ;
  • loyers plafonnés (environ 20 % moins élevés que le prix du marché) ;
  • les ressources des locataires doivent respecter certains plafonds ;
  • le prix d'achat ne doit pas dépasser 5 500 €/m² (s'il est supérieur, l'avantage fiscal est calculé selon ce plafond) ;
  • maximum 2 achats par an pour un montant total de 300 000 € (en cas d'investissement plus important, seule la part inférieure est prise en compte dans le calcul de l'avantage fiscal) ;
  • un investisseur ne peut pas détenir plus de 80 % d'un immeuble ;
  • avantage fiscal qui entre dans le cadre du plafond des niches fiscales fixé à 10 000 € en 2016.

Investissement locatif en Duflot (du 1er janvier 2013 au 31 août 2014)

Comme le dispositif Pinel, ce dispositif s'adressait à ceux qui souhaitaient investir dans un logement pour le louer. Il offrait une déduction d'impôt de 18 % du prix du bien (29 % en outre-mer).

Ce type d'investissement locatif devait répondre à certaines conditions :

  • logement neuf répondant à la réglementation thermique en vigueur ;
  • logement loué pendant au moins 9 ans à titre de résidence principale ;
  • loyers plafonnés (environ 20 % moins élevés que le prix du marché) ;
  • les ressources des locataires doivent respecter certains plafonds ;
  • le prix d'achat ne doit pas dépasser 5 500 €/m² (s'il est supérieur, l'avantage fiscal est calculé selon ce plafond) ;
  • maximum 2 achats par an pour un montant total de 300 000 € (en cas d'investissement plus important, seule la part inférieure est prise en compte dans le calcul de l'avantage fiscal) ;
  • un investisseur ne peut pas détenir plus de 80 % d'un immeuble ;
  • avantage fiscal qui entre dans le cadre du plafond des niches fiscales fixé à 10 000 € en 2014.

Résumé du dispositif Scellier (remplacé par le dispositif Duflot en 2013)

Le dispositif Scellier a pris fin le 31 décembre 2012.

Ce dispositif s'adresse aux personnes qui achètent ou construisent un bien destiné à la location au titre de la résidence principale.

  • le bien devra être loué pendant une période de 9 ans minimum ;
  • le dispositif permet de bénéficier d'une réduction d'impôt importante, qui finance en partie le bien.

Pour que ce dispositif soit intéressant financièrement, il est conseillé de payer au moins 3 500 € d'impôt.

Préparer son épargne retraite en SCPI Scellier

L'investissement en Scellier était également possible avec des placements en SCPI (société civile de placement immobilier). Les rendements sont perçus par trimestre ou par semestre directement sur le compte bancaire.

Avantages :

  • réduction fiscale immédiate ;
  • rapidité et facilité de souscription, l'achat de parts pouvait se faire directement chez le banquier ou dans un CGPI. Il fallait tout de même passer chez le notaire pour tout achat immobilier.

Inconvénients

  • placement à long terme, les parts doivent être conservées au moins 9 ans ;
  • la réduction d'impôt dépend du taux d'imposition et du plafond éventuel de l'ensemble des avantages fiscaux ;
  • rendement faible 3 %.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
didier langlumé

association interprofessionnelle d'aide aux toutes petites entreprises

Expert

eric sniter

ingénieur patrimonial - courtier en crédit | forward ingénierie

Expert

annie bazoge

retraitée - 16 ans cph à toulouse

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous souhaitez un complément de retraite ?

Faites une simulation gratuite !

Comparez et choisissez le contrat épargne retraite qui vous convient.

Gratuit et sans engagement !



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !