Fermer

Entretenir et réparer

Sommaire

  • Compte de prévention de la pénibilité : principes
  • Compte de prévention de la pénibilité : pour qui ?
  • Compte de prévention de la pénibilité : critères d'éligibilité
  • Compte de prévention de la pénibilité : points essentiels du dispositif

Le compte de prévention de la pénibilité (ancien compte pénibilité) est destiné à tenir compte de l'exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels.

La pénibilité se caractérise par une exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels pouvant laisser des traces durables, identifiables et irréversibles sur la santé.

Modifié en 2017, le compte de prévention de la pénibilité (C2P) permet d'acquérir un certain nombre de points et de partir plus tôt à la retraite grâce à la majoration des trimestres d'assurance vieillesse.

Compte de prévention de la pénibilité : principes

Le compte pénibilité est entré en vigueur le 1er janvier 2015 pour quatre facteurs de risques et à partir de 2016 pour six autres facteurs.

Toute entreprise doit prévenir la pénibilité au travail, quelles que soient sa taille et ses activités.

Lorsqu'un salarié est exposé à des facteurs de pénibilité au-delà de certains seuils, l'employeur doit établir une déclaration. Un C2P nominatif est alors ouvert. Le salarié peut y accumuler des points dont la conversion se traduit par plusieurs avantages.

Compte de prévention de la pénibilité : pour qui ?

Les salariés affiliés au régime général de la sécurité sociale ou à la Mutualité sociale agricole (MSA) bénéficient d'un C2P à condition :

  • d'avoir signé un contrat de travail (CDI, CDD, intérim, apprentissage, etc.) d'au moins un mois ;
  • d'être exposé à un ou plusieurs facteurs de pénibilité.

Le salarié n'a pas à demander l'ouverture du C2P : il est automatiquement créé à la suite de la déclaration de l'employeur, si son exposition aux facteurs de risques dépasse les seuils prévus.

Le salarié est prévenu de l'ouverture du C2P par la Caisse de retraite gérant son compte.

Compte de prévention de la pénibilité : critères d'éligibilité

Pour être prise en compte, la pénibilité doit avoir une intensité et une durée minimales.

Ces valeurs minimales sont évaluées en prenant en compte les moyens de protection collective ou individuelle mis en œuvre par l'employeur.

La pénibilité peut être liée aux rythmes de travail, à un environnement physique agressif ou à des contraintes physiques importantes.

Depuis le 1er octobre 2017, le compte professionnel de prévention prend en compte 6 facteurs :

  • les activités exercées en milieu hyperbare (hautes pressions) ;
  • les températures extrêmes ;
  • le bruit ;
  • le travail de nuit ;
  • le travail en équipes successives alternantes ;
  • le travail répétitif.

Compte de prévention de la pénibilité : points essentiels du dispositif

Le C2P définit des seuils annuels minimaux d'exposition pour chacun des 6 facteurs de risques énumérés plus haut.

La déclaration de l'employeur permet au salarié de cumuler des points sur son compte. Le C2P peut être crédité durant toute la carrière du salarié et dans la limite de 100 points.

Les points acquis par le salarié, lui permettent :

  • d'accéder à des formations professionnelles grâce auxquelles il pourra accéder à un poste moins (ou pas) exposé aux facteurs de risques professionnels listés par le dispositif ;
  • de bénéficier d'un travail à temps partiel tout en conservant son salaire ;
  • de valider des trimestres d'assurance retraite (majoration de durée d'assurance), dans la limite de 8 trimestres.

En pratique, cette majoration peut lui permettre d'avancer l'âge de son départ en retraite de 2 ans par rapport à l'âge légal (62 ans pour les assurés sociaux nés depuis 1955).

 

Trouver les spécialistes pour votre projet

Demander des devis

Merci de renseigner vos objectifs.

Merci de renseigner vos objectifs.

Merci de préciser votre demande.

Merci de préciser le nom de votre animal.

Merci de préciser votre code postal.

Merci de préciser le délai de réalisation du projet.

Ces articles concernent aussi l'étape "Salariés du privé" :

Voir les 81 articles