Garantie minimale de points

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2021

Sommaire

La garantie minimale de points (GMP) était une cotisation forfaitaire versée par l'employeur : elle avait pour objectif de garantir aux salariés, cadres et assimilés dont la rémunération était inférieure à un salaire dit « charnière » un minimum de points de retraite complémentaire par an, soit 120 points.

Elle a été supprimée au 1er janvier 2019 suite à la fusion des régimes Agirc et Arrco.

Faisons le point sur les modalités d’application de la GMP.

Quel était le principe de la garantie minimale de points ?

Grâce à la garantie minimale de points, tout salarié relevant du régime Agirc et travaillant à temps plein avait la garantie d’obtenir, par an, au moins 120 points Agirc de retraite complémentaire en contrepartie d'une cotisation forfaitaire.

Si vous souhaitez savoir où en est la constitution de vos futurs droits à la retraite, vous pouvez à tout moment demander un relevé de points de retraite.

Garantie minimale de points : quels étaient les bénéficiaires ?

La garantie minimale de points concernait les salariés dépendant du régime de retraite Agirc, c’est-à-dire les cadres salariés et assimilés, dont le niveau de rémunération était :

Quelle était la base de calcul de la cotisation GMP ?

L’attribution de la garantie minimale de points était dépendante des revenus du salarié cadre ou assimilé. Il était donc nécessaire de connaître pour l’année 2018 :

  • le montant du plafond de la Sécurité sociale, soit 39 732 € par an et 3 311 € par mois ;
  • celui du salaire charnière, soit 43 977,84 € par an et 3 664,82 € par mois : ainsi, en-dessous de ce salaire, les cotisations GMP pouvaient être appelées.

La base de la cotisation GMP correspondait à la différence entre le salaire charnière et le plafond mensuel de la Sécurité sociale soit pour l’année 2018 : 3 664,82 - 3 311 = 353,82 €.

La répartition du montant des cotisations entre l'employeur et le salarié s’effectuait de la même manière que pour les cotisations de la tranche B : 7,80 % pour la cotisation salariale et 12,75 % pour la cotisation patronale.

Ainsi, la cotisation se décomposait de la manière suivante :

  • cotisation patronale : 45,11 € ;
  • cotisation salariale : 27,60 €.

La cotisation minimale de GMP était donc fixée à 72,71 € par mois, soit un total de 872,52 € pour l'année 2018.

Pour 2017, elle était fixée à 70,38 € par mois (43,67 € pour la part patronale et 26,78 € pour la part salariale), soit un total de 844,56 € sur l'année.

Retraite

Retraite : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Les différentes caisses et les revenus complémentaires
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Salariés du privé

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider